A force d'entendre et de lire que les CMS sont le Graal pour la conception des sites web, les utilisateurs finissent par penser qu'il vont pouvoir s'offrir un site grand standing pour quelques centaines d'euros et que sa conception se fera en quelques jours... Il n'y a rien de plus faux.

De la même façon, et ce n'est pas faute de répéter que les CMS obligent de travailler dans un milieu contraint, les utilisateurs pensent qu'ils vont pouvoir tout agencer et organiser à leur guise.

Les CMS fonctionnent à partir de thèmes et d'extensions qui contraignent la présentation et les possibilités. Vouloir changer la place des éléments, leur tailles, leurs couleurs, ajouter des fonctionnalités à des plugins, est certes possible, mais alors les coûts ne sont plus les mêmes car il faut alors faire appel à un spécialiste.

Pour le dire clairement, si vous voulez le beurre et l'argent du beurre, passez votre chemin, et rejoignez la cohorte des sites webs créés par des stagiaires, des cousins, des copains, etc. qui ne sont pas webmaster et qui tôt ou tard, et en général plus tôt que tard, ne verront pas le jour, ou alors disparaîtront rapidement.

Si vous avez un projet d'envergure visant à concurrencer Google, Facebook et consorts, adressez-vous à une agence web spécialisée, attendez-vous à plusieurs mois de développement et à un montant à cinq zéro sur la facture.

Si vous voulez un site web avec un développement sur mesure et pour un projet de taille raisonnable, adressez-vous à une petite agence web ou à un freelance qui vous facturera au minimum 1200 € la semaine.

Si vous avez les compétences et le temps, un CMS classique fera parfaitement l'affaire.

Si vous voulez tout faire vous même, à bas coût (Bakou c'est en azerbaïdjan) c'est possible, mais en milieu contraint. C'est ici que notre plateforme BlogTheque et que notre produit prend tout son sens. Vous pouvez commencer rapidement, avec un minimum de connaissances et de formation, et sans avoir à investir des milliers d'euros.

Publié par François
le mardi 22 février 2022
 

Autres articles

[Actualité]

Les alternatives à WordPress

Le 15/03/2022

Aujourd'hui et selon les statistiques, WordPress c'est 60 % des CMS en suite...

[Technologies Web]

5° Trucs et astuces

Le 16/11/2022

MySql :Pour gérer les bases de données, PhpMyAdmin est très bien, mais suite...